Le titre de Technicien Son – Lumière – Plateau – Vidéo est délivré par le GRIM-EDIF depuis 1993. Ce titre est mis à disposition du CEM dans le cadre d’un partenariat entre les deux organismes de formation. La formation Technicien Son – Lumière – Plateau – Vidéo se déroule au Havre depuis 2014, elle est financée par la Région Normandie et le FSE (Fonds Social Européen).
Ce titre a été créé pour répondre aux besoins des employeurs dans le domaine du spectacle vivant et de la prestation événementielle. Ce stage est une action de formation professionnelle continue qualifiante visant à initier et/ou perfectionner les stagiaires aux principales techniques de l’éclairage, de la sonorisation et de la vidéo appliquée au spectacle et à l’événementiel.
Cette formation Son – Lumière – Plateau – Vidéo a pour objectif de permettre aux stagiaires d’acquérir les compétences nécessaires à l’activité professionnelle au sein de structures telles que les lieux de diffusion culturels et événementiels et les entreprises de prestations.

Métiers visés / finalités

  • Former des techniciens son, lumière, plateau, vidéo intervenant dans le cadre du spectacle vivant, de l’évènementiel et de l’animation socioculturelle et de loisirs
  • Permettre une intégration professionnelle réussie
  • Être autonome sur l’ensemble des équipements, dans tous les types de configurations rencontrées
  • Être sensibilisé aux responsabilités liées à la fonction de technicien dans le cadre de l’accueil, l’accompagnement, la création des spectacles, d’événements institutionnels ou d’animations socioculturelles et de loisirs
  • Permettre une évolution de carrière en donnant des bases théoriques nécessaires à l’adaptation du professionnel aux constantes innovations technologiques et aux demandes spécifiques d’employeurs
  • Comprendre l’environnement administratif, juridique et organisationnel de tous les types de manifestations publiques

Compétences professionnelles visées, objectifs pédagogiques (être capable de)

  • Lire une fiche technique, un plan d’installation et de câblage, un synoptique
  • Étudier, préparer, installer, mettre en service et utiliser tous les types de configurations techniques
  • Mesurer et quantifier les équipements et câblages nécessaires
  • Analyser la nature et la composition d’une lumière, la nature et les grandeurs physiques liées à un son
  • Évaluer les risques et prendre les mesures de sécurité nécessaires vis-à-vis de soi-même, du public et des équipements confiés
  • Assurer l’entretien et la maintenance de 1er niveau des matériels

Capacités de méthodes

  • Appliquer une logique de diagnostic panne
  • Organiser et gérer un parc de matériels
  • Suivre une logique d’installation et de mise en œuvre

Capacité en termes de comportement

  • S’intégrer dans une équipe technique
  • Écouter et répondre aux besoins d’un régisseur
  • Être autonome dans le cadre de la recherche d’emploi

Réduire

Les modules

Son

  • Technologie du son : le matériel et son fonctionnement, le câblage
  • Renforcement du son : diffusion sonore, la chaine de l’amplification, diffusion du son
  • Son numérique : technique de numérisation des signaux
  • Acoustique : nature et production du son, caractéristiques d’un son, reverb, absorption et diffraction, niveaux sonores et mesures

Lumière : scénique et événementiel

  • Phénomènes lumineux
  • Lentilles et miroirs
  • Photométrie
  • Colorimétrie
  • Techniques de l’éclairage
  • Technologie des matériels de la chaîne lumière
  • Enregistrement et pilotage d’une conduite
  • Montage, réglage
  • Configuration d’éclairage, fiches techniques, plan lumière
  • Projecteurs robotisés
  • Maintenance et entretien

Régie audiovisuel/vidéo : vidéoprojection et captation appliquées au spectacle et à l’évènementiel

Captation vidéo :

  • La chaîne technique
  • Les matériels et mobilité
  • Organisation d’une équipe
  • Le direct (captation son, captation image, adaptation lumière)
  • La réalisation en direct
  • Les différentes technologies de diffusion
  • Murs d’images
  • Projection et nouvelles technologies (leds…)
  • Calculs, mesures
  • Préparation, exploitation des systèmes
  • Droit à l’image : captation et diffusion
  • Câblages
  • Lecture et rédaction de fiches techniques

Vidéo projection

  • Les fondamentaux
  • Le signal vidéo, les câbles, les connecteurs et leurs capacités La Luminosité, le contraste et la
  • Colorimétrie
  • Résolution, profondeur de couleur, FPS, et encodage
  • Types, réglages, transferts de fichiers, copies vidéo, encodage, calcul de format et photométrie, (mesures),
  • Calcul de puissance en projection et rétroprojection,
  • Caractéristiques techniques. Focale, puissance lumineuse, flux et éclairement (lux et lumen), résolutions, fréquences de diffusion.
  • Mises en pratiques

Mécanique

  • Unités physiques – surfaces – volumes – masses volumiques – forces – poids – pression – centre de gravité
  • Équilibre des corps – statique graphique
  • Systèmes triangulés – efforts dans les structures
  • Notions de résistance des matériaux
  • Cinématique – dynamique

Accroche Levage

Théorie et base mécanique et RDM (Résistance des Matériaux)

  • Contraintes
  • Les caractéristiques des matériaux
  • Les appuis, les poutres, les sollicitations
  • Les charges, la CMU (Charge Maximum Utile), les coefficients de sécurité
  • Les principes élémentaires de démultiplication
  • Le levage et la réglementation
  • Règles sur les appareils de levage et leur contrôle
  • Règles sur les accessoires et élingues
  • Règles sur la formation du personnel
  • Rappel de bases sur l’accroche et le levage
  • Caractéristiques d’une élingue et calcul de CMU
  • Les coefficients de sécurité
  • Les facteurs de mode
  • Les efforts sur une poulie. Les palans
  • Notions de « sécurité au travail » en particulier l’élingage.
  • Exercices pratiques en situation réelle et contrôle.

Machinerie

  • Histoire des lieux et dispositifs de spectacle
  • Les équipements de scène (cintres, équipes, poulies, treuils…)
  • Perspectives diverses
  • Effets spéciaux
  • Les fumées
  • La pyrotechnie
  • Effets climatiques
  • Moulages, résines, maquillage…

 Autres

  • Électricité / électronique
  • Habilitation électrique B1R
  • Régie générale et administration de projets culturels
  • Effets spéciaux
  • Machinerie
  • Sécurité ERP (Établissement Recevant du Public)
  • Législation, sécurité
  • Sauveteur Secouriste du Travail (SST)
  • Anglais (anglais technique appliqué)
  • Bases du calcul mathématique
Réduire

Moyens et méthodes pédagogiques

Équipements : Le CEM dispose de locaux dédiés à la formation professionnelle (1 salle de concert équipée d’une jauge de 150 places, 2 salles de cours, un bureau, un espace ressource et lieu de vie, une cafétéria). Des équipements professionnels (ordinateurs, logiciels, consoles…) permettent un travail en groupe complet, en sous-groupes et en autoformation. La formation se délocalise également dans plusieurs salles de spectacle de la région (travail sur différentes configurations techniques).

Outils et supports pédagogiques : un LMS numérique de type Moodle permet aux stagiaires d’accéder à différents supports en lignes (documents de synthèse des notions théoriques abordées, documents audio ou vidéo illustrant le contenu des cours, tutoriels, quizz, ressources documentaires, études de cas…). Un forum incluant les formateurs permet un échange et un jeu de questions/réponses sur les séquences pédagogiques.

Encadrement : les formateurs sont des techniciens professionnels spécialistes de leur domaine d’intervention ainsi que des pédagogues d’expérience. Un travail de concertation pédagogique favorise l’interaction entre les matières dites transversales (mathématiques, mécanique, anglais technique, optique, colorimétrie) et les matières dites professionnelles (son, lumière, plateau). Une équipe de 3 coordinateurs encadrent cette formation sur les axes administratifs, pédagogiques et logistiques.

Réduire

Durée de la formation

Durée de la formation :

  • 1050 heures : durée totale / réparties d’octobre 2020 à juin 2021 (8 mois et ½)
  • 730 heures : durée de la formation en centre (5 blocs de compétences)
  • 320 heures : durée des stages en entreprise (3 stages de 3 semaines chacun)
  • 290 heures : durée de la formation en multi-modalités intégrant la formation à distance
  • 35 heures : durée hebdomadaire

 

Réduire

Pré-requis

  • Présenter un dossier de candidature
  • Être titulaire d’un niveau 3 de type BEP CAP
  • Ou niveau classe de première des lycées (cycles BEP industriels (électrotechnique, maintenance, mécanique) ou formations certifiantes de niveau V industrielles (électricité, électronique, informatique, maintenance, productique, techniques du spectacle, audiovisuel,..) ceci au jour de l’inscription définitive
  • Ou avoir 3 années d’expériences dans les domaines des métiers visés par le titre
  • Satisfaire aux tests d’entrée consistant en un QCM mathématiques
  • Participer avec succès à un entretien d’exploration du parcours, du projet et de ses motivations

 

Réduire

Réunions d'informations

En présentiel dans la limite de 10 personnes, inscription ici :

Le lundi 31 août 2020 : de 10h à midi et de 14h30 à 16h30

Réduire

Déposer une candidature

1 session par an

Le jury de sélection des candidats se déroulera comme suit :

  • Candidature en ligne du 04 mai au 09 septembre 2020
  • Test de mathématiques obligatoire pour tout dépôt de dossier : les 10 et 11 septembre 2020
  • Jury de sélection les 14, 15, 16 et 17 septembre 2020 (sur convocation)

Les dossiers de candidatures sont accessibles dès à présent en cliquant ici.

Test de mathématiques

Chaque candidat déposant un dossier de candidature devra obligatoirement se présenter au test de mathématiques.
Les 10 et 11 septembre 2020, durée 3 heures, deux créneaux possibles : 9h à 12h ou de 14h à 17h (le choix du créneau se fait depuis le dossier de candidature)

Pas de panique ! Vous pouvez si vous le souhaitez, procéder à une remise à niveau potentiellement financée en fonction de votre statut.
Les éléments de révision sont accessibles sur simple demande à formationpro@le-cem.com

Réduire

Admission, validation et financement

Le jury de sélection des candidats se déroulera comme suit :

  • Candidature en ligne du 4 mai au 9 septembre 2020
  • Test de mathématiques obligatoire pour tout dépôt de dossier : les 10 et 11 septembre 2020 (plus d’indications dans la rubrique « test de mathématiques »)
  • Jury de sélection les 14, 15, 16 et 17 septembre 2020 (sur convocation)

Modalités d’évaluation

  • Passation du titre GRIM EDIF RNCP niveau IV – examens sur table / évaluation en continue.
  • Pour rappel, le titre niveau IV est l’équivalent du baccalauréat

Financement de la formation

Pour toute question relative au financement de la formation, n’hésitez pas à contacter Émilie Lemaistre , chargée de mission de notre pôle de formation
Pour être éligible au financement Région Normandie (10 places), il faut : être demandeur d’emploi, inscrit à Pôle Emploi, être sorti de la formation initiale depuis minimum 9 mois
Vous êtes salarié(s) : il faut être en CDI, en CDD ou en reconversion dans le cadre d’une demande de CPF Transition (OPCO)
Financement personnel : vous ne répondez pas aux critères ci-dessus, vous pouvez intégrer la formation, demandez un devis

 

Réduire

Quelques chiffres et témoignages

Pour la session 2018/2019

  • 11 inscrits en formation, 10 présents à la certification, un stagiaire à cheval sur 2 années
  • 10 DE (9+1)
  • 2 femmes
  • 1 salarié QUALIF IND
  • 9 diplômés, 1 stagiaire repasse le titre sur la période 2019/2020, 1 n’a pas obtenu son diplôme
  • 4 félicitations du jury
  • 1 compliments du jury
  • 55% honneurs du jury
  • 8 originaires de Normandie / 1 paris / 2 Bretagne

Témoignages

Ils ont tous choisi d’emprunter le chemin de la formation professionnelle et, plus précisément, ils font partie de la promo 2018 – 2019 de la formation « Technicien(ne) du spectacle vivant et de l’événementiel Son – Lumière – Plateau ». En leur compagnie, et de façon personnelle, nous revenons sur leur parcours, leurs envies, leurs choix.

« Au CEM, l’ambiance est « top » et l’équipe est « très soudée » ». À l’image, d’un milieu artistique festif que Sarah adore. « Il s’y passe énormément de choses, les gens sont joyeux, il y a toujours de la bonne humeur. » La bonne humeur, une condition sine qua none pour Sarah qui souligne que cette dernière, dans le cadre du travail, est une nécessité pour contrebalancer les efforts demandés. « C’est un milieu qui demande pas mal de sacrifices ; il laisse peu de place en réalité pour faire autre chose. »
Quant à sa condition de femme dans un domaine a priori davantage masculin, Sarah l’évoque avec sagesse : « Être une femme dans ce milieu, ça secoue un peu tout ce qu’on t’apprend des représentations sociales. Chaussures de sécurité, habits « confortables », manutention, charges lourdes, ces métiers ne collent pas à l’image qu’on se fait des femmes traditionnellement dans un contexte professionnel. Pour moi, une femme qui rentre dans la technique du spectacle, doit se considérer en tant qu’humain capable, et non en tant que femme spécifiquement. »

Pour Romain (promo 2018-2019) « Cette formation est très intense, on apprend beaucoup de choses en très peu de temps, mais c’est très complet ». Avec 1050 heures au total pour un rythme hebdomadaire de 35 heures, cette formation est pour Romain l’occasion de se préparer à un milieu professionnel qui demande des sacrifices. « Il ne faut pas avoir peur de faire des horaires à rallonge, de travailler les week-ends et jours fériés ».
Mais ces efforts sont consentis par passion, la meilleure des récompenses étant un spectacle réussi et les applaudissements du public. « Car, rappelle Romain, nous sommes dans l’ombre, mais sans nous, pas de spectacle. »