Formation de Technicien.ne du Spectacle Vivant et de l’Evénementiel son - lumière - vidéo - plateau

La formation de Technicien.ne du Spectacle Vivant et de l’Evénementiel est une formation diplômante visant à acquérir les techniques de l’éclairage, de la sonorisation, du plateau et de la vidéo utilisées dans les manifestations du spectacle vivant et de l’événementiel.

La formation portée par le CEM prépare au titre du GRIM EDIF (centre de formation Lyonnais) de Technicien.ne du Spectacle Vivant et de l’Evènementiel, Son – Lumière – Plateau – Vidéo, certification niveau 4 inscrite au RNCP n°34369 NIVEAU 4 (diplôme national) et habilité CPF n°63679

Objectifs : aptitudes et compétences visées

  • Rendre les stagiaires autonomes sur l’ensemble des équipements, dans tous les types de configurations rencontrées, grâce à l’apprentissage des principes fondamentaux liés aux pratiques professionnelles des techniques du son, de la lumière, du plateau et de l’audiovisuel.
  • Etre à même d’assurer les fonctions et responsabilités de technicien du spectacle vivant et de l’évènementiel dans le cadre de l’accueil, l’accompagnement, la création de spectacles, d’événements institutionnels ou d’animations socioculturelles de loisirs.
  • Permettre une évolution de carrière en donnant les bases théoriques nécessaires à l’adaptation du professionnel aux constantes innovations technologiques et aux demandes spécifiques d’employeurs multiples dans le cadre d’une activité professionnelle variée.
  • Permettre une intégration professionnelle réussie à l’issue de la formation afin de valider le projet professionnel.

Pré-requis

L’entrée en formation nécessite de constituer un dossier de candidature dans lequel le candidat doit produire les éléments attestant son niveau scolaire et/ou ses expériences dans le domaine du spectacle vivant ou de l’évènementiel, à savoir :

  • Être titulaire d’un niveau 3 de type BEP CAP ou
  • Être au niveau d’une classe de première des lycées (cycles Bac Pro, des domaines : électrotechnique, informatique, maintenance, mécanique) au jour de l’inscription définitive ou
  • Être titulaire d’une certification de niveau V industrielles, techniques ou technologiques (électricité, électronique, informatique, maintenance, productique, techniques du spectacle, audiovisuel…)                ou
  • Avoir 1 année d’expérience (VAP) dans les domaines métiers visés par le titre à savoir, techniques du spectacle, vidéo audiovisuelle, productions techniques, technologiques, activités artistiques et culturelles, loisirs, animations ou tourisme, diffusion, évènementiel, image et son, conception, production, arts vivants et plastique.

Prérequis d’aptitudes

Le métier de Technicien du Spectacle vivant et de l’Evènementiel suppose des aptitudes à porter des charges lourdes et au travail en hauteur, nécessite d’être attiré par des activités en rapport avec la technologie, être disponible et mobile, avoir le sens et le goût du travail en équipe. Enfin, il est recommandé d’avoir une expérience en rapport avec les métiers visés par la formation ou avoir été impliqué antérieurement au sein de structures techniques ou culturelles (association, bénévolat, stage, service civique) ou avoir une première utilisation et approche des technologies abordées en formation (musique, animation). Riche de ces expériences, le futur stagiaire aura pris connaissance de la réalité professionnelle des métiers objet de la formation.

Modalités d'inscription et délai d'accès

Pour accéder à la formation de Technicien.ne du Spectacle Vivant et de l’Evénementiel il faudra :

  1. Participer obligatoirement à l’une des 5 réunions d’information en présentiel ou en distanciel (janvier, février, mars, avril, mai – calendrier exact accessible sur le site du CEM en novembre 2021 – inscription en ligne)
  2. Compléter un dossier de candidature en ligne (accessible sur le site du CEM du 15 janvier au 31 mai 2022)
  3. S’inscrire à l’une des 5 ½ journée de test (évaluation des acquis sur les matières théoriques et capacités numériques) et rendez-vous individuel (évaluation de la motivation et de l’adaptation du projet de formation au regard du parcours du candidat). Ces 5 ½ journées seront réparties entre février et juin 2022 à raison d’une par mois / les dates exactes seront précisées sur le site du CEM en janvier 2022.
  4. Les candidatures seront étudiées le jour même et chaque candidat recevra un courrier dans un délai raisonnable l’informant du résultat. Le groupe stagiaire sera ainsi constitué au fil de l’eau, le nombre de places se limitant au fur et à mesure.

Méthodes mobilisées

’L’effectif de la formation est limité à 15 stagiaires par session afin de garantir un confort pédagogique lors des différents enseignements et notamment lors des travaux pratiques.

’La formation comporte 2 stages en entreprise de 5 semaines chacun favorisant la mise en pratique des apports théoriques abordés lors des périodes de stage en centre ainsi que la constitution d’un réseau professionnel nécessaire à l’insertion en fin de formation.

’20% des heures de formation en centre sont délocalisées dans des salles de spectacle de la Région, permettant ainsi de découvrir des environnements professionnels différents, des matériels et des techniques spécifiques. Les travaux pratiques qui se déroulent dans ces différents lieux, permettent aux stagiaires d’acquérir une polyvalence de compétences nécessaire à la professionnalisation.

’Des outils numériques sont à disposition des formateurs et des stagiaires afin de partager des documents (texte, vidéo), d’échanger sur un chat réservé, de réviser en ligne, d’assister à certains cours à distance. Un accompagnement des stagiaires sur la prise en main des outils est intégré à la formation et une certification de compétences numériques sera proposée.

’Des moyens humains et matériels conséquents et de qualité sont mobilisés pour cette formation.

Conditions d'accès aux personnes en situation de handicap

Les locaux du CEM sont accessibles aux personnes en situation de handicap.

Le processus d’inscription permettra d’identifier que le projet de chaque candidat, quelle que soit sa situation, soit compatible avec la formation proposée et avec les contraintes inhérentes du métier.