Programme d’accompagnement culturel et social porté par le CEM, dans le cadre du Programme Opérationnel National « Emploi et inclusion », en cofinancement avec le FSE (Fonds Social Européen) et le Département, « Feedback » permet à des personnes, hommes et femmes, bénéficiaires du RSA ou de l’accompagnement global de Pôle Emploi, de recevoir un encadrement aux multiples vertus. La prochaine édition de « Feedback » démarrera le 3 septembre prochain et il nous reste quelques places. Nous nous sommes donc dit qu’il serait bien de repartager avec vous des petits portraits réalisés auprès d’anciens bénéficiaires, histoire de vous démontrer que « Feedback » fait un bien fou !

Fabian

Fabian a déjà tout d’un musicien : guitariste, compositeur, chanteur, il connaît très bien le monde de la musique .
« Je suis musicien et j’ai toujours été attiré par la musique » explique-t-il. « J’ai toujours écrit des paroles de hip hop. J’ai trois guitares chez moi, et je suis tout le temps en train de jouer, ou en train de faire des samples et des boucles sur mon ordi. J’ai même fait des enregistrements studio. »
Quand sa conseillère lui a parlé du programme Feedback, c’était l’occasion de renouer avec son passé de musicien. « Ça s’est hyper bien passé dès le début. L’ambiance entre les participants était toujours à la rigolade, à la convivialité, aux blagues sur n’importe quel sujet ».
Ce que Feedback lui a apporté? C’est encore un peu tôt pour le dire. Mais une chose est sûre, ce qui lui à plu « c’est d’être intégré dans le monde de l’art, de la culture en général… les interviews, la vidéo, la musique. C’est intéressant. »

 

Mohamed

Curieux d’en apprendre plus sur ce stage recommandé par son assistante sociale, Mohamed, amateur de musique et guitariste amateur, s’est inscrit après le premier coup de téléphone. « Le projet m’a intéressé parce que je n’avais jamais approfondi mes connaissances en guitare ».
Les présentations sont à peine faites que déjà une bonne ambiance s’installe, et perdure. « On arrive déjà détendus, on sort des blagues en permanence. Et même si chacun sait que le spectacle arrive (la restitution, ndlr), on se laisse le temps de faire des erreurs. »
Un état d’esprit que Mohamed chérit, vu les niveaux différents de chacun : « On est douze, avec certains qui n’ont aucune expérience. Ça fait beaucoup de choses à travailler. Heureusement que les encadrants nous donnent toute leur confiance. »
À l’approche du concert, quelques détails restent à régler. « La partie la plus difficile d’un morceau, c’est la fin. On n’arrive pas encore à s’arrêter ensemble, de manière synchronisée. Mais on sent qu’on progresse. On est là, on joue, on se perfectionne. »
Mais ce n’est pas seulement parce que Feedback lui a permis d’être synchro que Mohamed est ravi de s’y être engagé. « Ce projet, c’est une très bonne manière de faire des rencontres, de rapprocher les gens. J’espère qu’on va rester en contact ! »

Christine

Piano et chant sont les deux médiums qu’a choisi Christine afin atteindre ses deux objectifs en rejoignant
Feedback : « Retrouver ma voix et retrouver ma confiance en moi, en apprenant des choses nouvelles. J’avais aucune expérience musicale, et à la première séance, c’était un vrai challenge pour tout le monde. Mais à la fin de cette séance, on avait créé une sorte d’osmose, j’en était très émue. » C’est cette entente entre les différents stagiaires qui a émergée au fil des séances qui a marqué Christine. « Il y a vraiment un esprit d’équipe positif. Et les profs aussi sont très positifs. » Le concert de restitution, « je le sens bien. Je le pense comme un petit challenge. Ça me fait plaisir que mes enfants viennent me voir. Je pense que le spectacle va les toucher, et ça c’est important pour une mère. » Grâce à Feedback, Christine a retrouvé « la volonté d’aller jusqu’au bout. Et maintenant que j’ai regagné ma confiance en moi, j’ai vraiment envie de continuer le piano. J’ai même écrit quelques textes, pour mon plaisir personnel. »

Yann

L’histoire entre Yann et Feedback, c’est un peu comme un coup de foudre. Du moins, ça s’est ficelé aussi rapidement. « J’ai vu une affiche en allant voir mon assistante sociale un vendredi, ça avait l’air très intéressant. » Aussitôt vu, aussitôt inscrit : « Le lundi suivant, je commençais. » Pour ce chanteur karaoké professionnel depuis maintenant vingt ans, Feedback était l’occasion de s’initier à quelque chose de jamais exploré : la pratique en groupe.
Au rythme des deux sessions par semaine, ces moments ont été un vrai plaisir pour Yann. « J’ai repris la batterie, arrêtée il y a 15 ans, et j’ai bien progressé. »
Progrès techniques, mais aussi une bonne ambiance, sont les deux aspects phares de son expérience. « Les encadrants (du CEM, ndlr) sont tous très gentils, il n’y a jamais une critique, un jugement, et ils sont toujours à notre écoute pour nous apporter de l’aide. »
À quelques heures du concert de restitution qui s’est déroulé le 29 janvier dernier, Yann était « euphorique. « J’avais hâte de voir le monde sur scène, pour rejouer de la batterie, mais aussi en tant que chanteur. Y a un peu de stress, c’est normal, mais j’étais très motivé ». Et d’ajouter : « Au début à la batterie, j’avais un peu de mal à retrouver un sens du rythme. Mais à force de répéter, c’est revenu très rapidement. Et puis, travailler en groupe, surtout sur la création, ça donne une cohésion. Tout mettre en place, trouver les bons instruments, les accords, c’est très enrichissant ».

Plus d’infos sur Feedback

Programme d’accompagnement culturel et social porté par le CEM, dans le cadre du Programme Opérationnel National « Emploi et inclusion », en cofinancement avec le FSE (Fonds Social Européen) et le Département, « Feedback » permet à des personnes, hommes et femmes, bénéficiaires du RSA ou de l’accompagnement global de Pôle Emploi, de recevoir un encadrement aux multiples vertus.
La prochaine édition de « Feedback » démarrera le 3 septembre prochain et il nous reste quelques places.

Plus d’infos sur Feedback

Retour sur la dernier restitution qui a eu lieu au CEM le 18 juin dernier.