Le CEM, dans le cadre de ses soirées « You’re welcome », dont le but est d’accueillir et de faciliter l’organisation de concerts proposés par des structures indépendantes, recevra l’association Fake Live le vendredi 6 mars prochain. Au programme, une soirée 66% british avec deux groupes de belles factures, LIFE et Hotel Lux. Et puis toujours le 33% cher au Pôle de Musiques Actuelles du Havre : Pink Flamingos du Havre.

De façon régulière, Le CEM, lieu ouvert et bienveillant, accueille des structures indépendantes locales afin de leur permettre de programmer une soirée de leur choix. Toujours de très belle facture, ces programmations sont souvent rares et uniques en leur genre. Pour cette première avec Fake Live, ce sont deux combos anglais, Life et Hotel Lux, qui partageront l’affiche avec un groupe havrais, Pink Flamingos.

♪ LIFE (Punk/ Afghan Moon/ [PIAS]/ UK)
LIFE est un quatuor indie rock venu de Hull, en Grande-Bretagne qui pratique un rock bien brut décrassant tout sur son passage. La preuve avec son premier album bien furibard ironiquement nommé Popular Music.
Le groupe virevolte entre indie rock et punk-rock survitaminé. Les moments d’accalmie sont très rares tant LIFE ira piocher du côté de The Clash, The Buzzcocks ou bien New York Dolls et The Twang, et ces influences sont bien parsemées avec des morceaux plus chargés qu’un cocktail molotov, le tout dénonçant les politiques corrompus à l’heure actuelle, du Brexit jusqu’à la Maison-Blanche.

♪ Hotel Lux (Post-punk/ Nice Swan Records/ UK)
Hotel Lux est composé de Lewis Duffin, tonique chanteur, Cam Sims, bassiste, Jake Sewel, guitare, Craig Macvicar, batterie, tous originaires de Portsmouth, rejoints, en 2016, par Sam Coburn, guitare/claviers. Hotel Lux nous livre un « pub rock », mélangeant agressivité dénonciatrice et paroles plutôt sombres. Ses chansons sont le reflet exutoire de la société anglaise ou londonienne, un peu à la manière d’un Ken Loach. Les héros de la classe ouvrière ne sont jamais loin, comme les colères de la jeunesse et les problèmes de société.

♪ Pink Flamingos (Animal punk rock from LH)
« Good literature / Bad sleep, Warm beers / Cold streets, Hard floors / Soft bellies » résume la
philosophie des Pink Flamingos. Sans nul doute un des plus chouette, un des plus cool groupes de punk rock du coin mais aussi un des groupes havrais s’exportant le plus en dehors de la ville.

Vendredi 6 février à 20h
Au CEM, 77 rue du 329ème R.I.
76620 Le Havre
Tel. : 02 38 48 48 80 | 02 35 48 95 25
E-mail: communication@le-cem.com

☞ Tarif prévente: 8€ (hors frais de réservation)
☞ Tarif sur place: 10€
☞ Tarif formule week-end (+ date de Prettiest Eyes au Mc Daid’s le 08.03) : 13€ (hors frais de réservation)

Lien billetterie

Les réservations sont ouvertes sur le standard du CEM (02 35 48 95 25) dans la limite des places disponibles.

 

Les Tubes à essai du CEM permettent aux adhérents répétant au CEM ou au Moulin à musiques d’Harfleur de jouer « live » sur une vraie scène, équipée de façon professionnelle.


MelCove © Antonia Enos

Pour son 44e Tube à essai, le CEM accueille MelCove. Thomas Pelletier (batterie), Paul-Éric Letellier (chant), Laurent Dolbec (guitare), Frédéric Rébillard (basse) étaient élèves du CEM en 2011. Ils se sont retrouvés dans le cadre d’un atelier sous la houlette de Nicolas Nouet, professeur au CEM. « Nous avions envie d’évoluer dans notre pratique et de ne plus nous limiter à des reprises. Composer est devenu un objectif » indique Paul-Éric Letellier. À partir de là, le groupe s’est mis à répéter et à composer. « Toujours épaulés par Nicolas qui, pour le coup, nous a proposé un accompagnement en tant que groupe à part entière ». L’aventure MelCove prend alors une autre dimension.

Un travail régulier
Bien qu’ayant testé la scène via les CEM on Stage (format de concerts dédié aux ateliers du CEM), le quatuor se lance ainsi avec détermination dans tout ce qui peut lui permettre de jouer (Fêtes de la Musique, Ancres Noires, Fêtes de quartiers, etc.) Un travail régulier qui se concrétise par l’enregistrement d’un premier EP (Extended Play, support audio CD ou vinyl de 4 ou 5 morceaux, anciennement appelé « maxi 45 tours », ndlr) en 2015 à Bernay, en compagnie de David Fontaine (Aña). Une soirée est proposée au CEM, à l’occasion de cette sortie de disque, avec le groupe La Méduse. En 2016 s’opère un virage dans l’inspiration de MelCove : « Nous souhaitions sortir du format chanson rock pour développer davantage quelque chose qui serait de l’ordre du polar » commentent les musiciens. À l’instar de quelques influences très recommandables telles que Rodolphe Burger ou encore Nick Cave. Comme si Gainsbourg et Bashung croisaient le fer avec The Cure ou Joy Division. Amateurs de rock festif, autant vous prévenir que vous risquez d’être déçus ! Une orientation qui n’a pas séduit tous les membres du groupe… Ainsi va la vie en musique. C’est ainsi que Franck Pineranda (guitare) et Ludovic Houlbrèque (synthés, samples, machines…) ont
finalement rejoint cette aventure aux sonorités nouvelles. Aujourd’hui, MelCove, ce sont 5 musiciens. Cette fois, le registre est bel et bien affirmé. « Nous aimons dire que nous faisons du cinéma pour les oreilles ». Entendez qu’ici, ce sont les atmosphères qui prédominent : basse mélodique, riffs de guitare réverbérés, chant parlé, occasionnellement déclamé ou fredonné, rythmes plutôt lents ou un tantinet tribaux, le tout pour se laisser happer avec plaisir dans un univers sombre et fascinant.


Hank ©DR

En première partie, vous retrouverez Hank, groupe fraichement créé au CEM. Originaire du Havre, Hank est un trio rock composé de Pierre Hélary (Bare Hands) à la guitare et au chant, Thomas Leroy (Succub’s) à la basse et Stéphane Queffurus (The Last Highway) à la batterie.  Particulièrement inspirés par le rock 70’s et le stoner, les trois musiciens proposent un rock  progressif sur fond d’ambiances psychés, le tout alternant moments aériens (voire aérés) et espaces plus fougueux. Les textes en anglais traitent d’un quotidien quelque peu absurde, plutôt noir, avec des références au fantastique (Ils citent les nouvelles de Maupassant, ndlr). Les influences marquées sont larges et vont de Pink Floyd à Led Zeppelin en passant par All Them Witches, Causa Sui, Royal Blood, Young Widows… Très récemment arrivé sur la scène havraise, – Hank a effectué son premier concert au Mc Daids en première partie des Anglais de Duds le 30 novembre dernier – le groupe projette d’enregistrer une maquette prochainement avec un objectif à la clef : travailler son set lors de concerts sur la région. Et ailleurs, si possible. Quant à la signification du nom, « Hank », c’est un écheveau de laine, métaphore visant à définir cette vocation commune d’entremêler divers styles musicaux afin de trouver sa propre sonorité.  Assurément, à découvrir sur scène pour faire plus ample connaissance.

Samedi 2 février 2019 à 20h30
Entrée libre dans la limite des places disponibles
Au CEM – Fort de Tourneville – 77 rue du 329e RI – 76620 Le Havre
Infos au 02 35 48 95 25

Les Tubes à essai du CEM permettent aux adhérents répétant au CEM ou au Moulin à musiques d’Harfleur de jouer « live » sur une vraie scène, équipée de façon professionnelle.

Pour son 43e Tube à essai, le CEM accueille LosAnges groupe havrais d’afrobeat funk instrumental. Créé en 2008, il est composé de Christine Vuillemin (Sax Alto), Frédéric Guérin (Sax Ténor), Vincent Vanesse-Wojciechowski (Sax Baython), Thierry Lochard (flute, metallophone, percussions), Matthieu Lachaud (percussions : congas, timbales), Jean-Marc Polet (guitare), Charles Laby (basse) et Etienne Panien (batterie). Parmi leurs influences, vous retrouverez Soul Jazz Orchestra, Jungle Fire, Pepe Sanchez et bien d’autres. Losanges c’est une longue histoire qui démarre au Havre avec Thierry, fou de musique de film instrumentale des années 60-70, Vincent, dingue d’afrobeat, beat roots et Etienne, fondu de funk et de jazz brut de décoffrage. Amis dans la vie mais pas de longue date et fraîchement débarqués au Havre, ils deviennent aussi complices dans la création par tâtonnement d’un groupe au nom très rock progressif : Losanges, qui se transformera avec le temps en version plus West Coast : LosAnges.

Également sur scène ce soir-là, les havrais de Kaddy and The Keys, groupe de rétro soul bien connu de la scène locale. Composé de Karidia Doumbia (chant), Régis Chagnaud (guitare et professeur au CEM), Julien Petit (batterie), Sarah Rodriguez (claviers) et Karim Bouchouareb (basse), le groupe est née d’une rencontre de musiciens de « The Sounk » et du groupe « The Agartha Seekers » en 2013 lors de l’inauguration du Pôle de répétition du CEM (ex-Sonic). Les influences de Kaddy and The Keys ? Stevie Wonder, Ray Charles ou encore Lauryn Hill et Electro Deluxe.  Si Kaddy, écrit seule ses textes, en anglais, la musique est composée en commun lors des répétitions, hors de question que les Keys soient un backing band, non, c’est bien plus que ça. En 2015, le groupe remporté la deuxième place du concours Talents Musique, dans la catégorie vote du public.
Unis comme les cinq doigts de la main, le groupe enchaine les concerts et fait salle comble à la release party de leur premier EP « One Life » en 2016. En 2018, ils mettent le cap sur l’enregistrement de leur premier album. Ça promet !

Retrouvez-nous sur Facebook !

CEM – 20h30
Vendredi 21 décembre 2018
77 rue du 329e RI – Fort de Tourneville – 76620 Le Havre
Entrée libre dans la limite des places disponibles – Infos au 02 35 48 95 25

Le CEM est très heureux d’accueillir dans son espace d’exposition et pour la première fois, les œuvres de Dominique Talbot, artiste havrais, pour une exposition posthume s’intitulant « L’art du collage ».

Dominique Talbot était un havrais, un vrai, passionné plus que jamais par sa ville natale : « On avait du mal à le faire sortir du Havre ! » nous explique Denys, son frère. Il a pourtant fait des études littéraires à Rouen avant de revenir au Havre pour exercer la profession d’enseignant de lettres et d’ histoire au lycée Jules
Le Cesne. L’homme était également passionné d’arts plastiques. Mais d’un naturel très discret, c’est seulement après son décès que la famille découvre ses œuvres : des centaines de collages ! Il récupérait des magazines, des publicités, des livres … pour ensuite découper, lacérer, coller. Parmi ses collages, des thèmes récurents comme les mains ou les murs. On note également différentes périodes dans sa création. Notamment d’un point de vue technique : Dominique Talbot travaillait la transparence, la lacération ou encore le coupage d’affiches. Son oeuvre est diverse ; on y ressent parfois de la révolte, de la rage. On y trouve très peu de mots ou de slogans mais, lorsqu’ils sont présents, ils sont forts comme : « Défoncez-vous ! », « La rage » ou encore « Que fait la police ? ».

Un fan de rock avant tout
À côté de sa passion du collage, Dominique était un très grand fan de musique, notamment de rock et de la scène havraise (Little Bob, Roadrunners, City Kids, …). Il a d’ailleurs réalisé quelques montages vidéos, à base de reportages sur Le Havre ou de concerts havrais…
Une autre de ses grandes passions ? Les vinyles. Il était très grand collectionneur et en possédait par milliers. « Il se levait très tôt le matin pour aller chiner ses petites pépites dans les brocantes, vide-greniers. Il avait également énormément de CD et reconstituait des pochettes en collages sur les pochettes même des disques ou en inventait d’autres pour des compilations qu’il aimait offrir à ses proches, ses amis : car pour lui, ses amis étaient importants plus que tout ! »
C’est Stéphane Le Néol (très bon ami et musicien havrais) qui l’a incité à faire son pressbook (petit dossier constitué d’œuvres). Et c’est sa famille qui, depuis son départ, expose son travail, comme en 2016 au lycée Jules Le Cesne (où il exerçait) et maintenant au CEM ! L’exposition sera visible jusqu’au 17 juillet.

   

Le vernissage sera suivi d’un DJ set dans le bar avec Al De Hardmod à partir de 19h30 !

Retrouvez-nous sur Facebook !

Jeudi 7 juin au CEM, 77 rue du 329e RI au Havre – Fort de Tourneville
Exposition en entrée libre, du mardi au vendredi de 14h à minuit
et le samedi de 13h30 à 20h et le dimanche de 14h30 à 19h
Infos au 02 35 48 95 25