Pour sa première exposition de la saison, Le CEM accueille Pascale Chau-Huu, artiste parisienne née à Marseille mais dont les connexions havraises sont prégnantes ; au point qu’elle a eu envie de développer avec Le CEM un concept original : réaliser des dessins qui traduiraient la musique de groupes du Havre, entre autres.

C’est ainsi qu’en collaboration avec Jean-François Thieulen, régisseur du Pôle de répétition du CEM, elle a pu obtenir une liste de morceaux d’artistes musicaux dont elle s’est imprégnée, afin de retranscrire, au fusain, sur papier format raisin, une forme de son étonnamment imagé, comparable, peut-être, à la gravure de sillons sur les vinyles et autres objets sonores qui permettent de visualiser la musique, de lui donner un aspect concret. L’interprétation plastique ici est personnelle, a priori abstraite, à chacun d’y déambuler avec son propre imaginaire, de le relier à l’écoute de la chanson, de trouver des points d’ancrage, des circuits émotionnels. « J’entre dans la musique comme dans un paysage, dont je peux voir l’ampleur et les détails. Dessiner une musique, c’est tracer la morphologie, l’énergie propre, l’émotion qu’elle déploie » explique Pascale Chau-Huu

« Beauté »
Pour évoquer son travail, l’artiste explique avoir fait sien le concept « Navajo », où le mot « équilibre » veut dire aussi « beauté ». Synchronicité croirons les plus adeptes des signes du destin, si l’on se souvient que Le CEM programmait en mai 2019, le groupe de rock navajo « Sihasin » et le film qui lui était consacré « Hozho, marcher dans la beauté ». Nous pensons au CEM qu’il n’y a pas de hasard mais une succession de rencontres qui nous enrichissent les uns les autres « Je cherche à traduire ce qui fabrique nos innombrables instants. Quelque chose d’impalpable et d’unique s’est passé, que j’essaie de transcrire : la sensation de vivre, si puissante et fragile, si futile et précieuse, et si banalement mélancolique » commente Pascale Chau-Huu.
Les compositions de l’artiste sont étonnamment abstraites et évocatrices ; elle en présentera une dizaine, toutes de noir vêtues auxquelles viendront s’ajouter trois grands formats colorés.
Le vernissage aura lieu le 18 septembre prochain avec une probable performance associée et en tout état de cause, une présentation en bonne et due forme, grande nouveauté au CEM.
Toutefois, les incertitudes qui pèsent sur les lieux publics comme le nôtre en raison du Covid, nous font avancer avec prudence sur le terrain des rendez-vous.
Gageons, que de façon très optimiste, nous pourrons nous réjouir de savourer ce parcours avec toute la liberté physique et intellectuelle que nécessite une telle imprégnation.

Son parcours
Pascale Chau-Huu est née à Marseille et a gardé de ses années méditerranéennes l’attachement à la mer, et à l’horizon. Elle sera donc comme un poisson dans l’eau au Havre.
À partir de 1988, elle développe un travail de dessin et de peinture, où se mêlent étroitement figures animales, fragments de corps, formes végétales, et abstraction picturale. Dans les années 2000, l’artiste débute l’exploration d’outils numériques avec la création de films vidéos projetés sur des volumes (mapping vidéo). En 2017, elle propose la série de dessins Playlist, sa première traduction plastique de morceaux musicaux. La peinture a toujours une place prépondérante dans la production de l’artiste, même si elle continue la création de films vidéos dont « L’endroit secret des biches », projeté sur une voûte séculaire de l’abbaye de Bassac en 2019.
Expérimentée dans la transmission artistique, elle propose à l’occasion des ateliers de médiation, sur le thème de la traduction graphique du son.

Plus d’infos

Exposition du 1er au 30 septembre 2020
Vernissage le vendredi 18 septembre à 18h30
Une communication ultérieure sera proposée concernant
une performance liée à ce vernissage
Au CEM, 77 rue du 329e R.I. – 76620 Le Havre
Infos au 02 35 48 48 80
Exposition en entrée libre, le lundi de 18h à minuit, du mardi au vendredi de 14h à minuit,
le mercredi de 9h à midi, le samedi de 14 à 19h et le dimanche de 14h30 à 19h.

Retrouvez-nous sur Facebook !

Le CEM est heureux d’accueillir dans son bar, Les Voix Babel, jeudi 5 mars prochain, à partir de 19h30.

Ce concert gratuit, proposé dans un cadre cosy, dans la limite des places disponibles, permettra à ce groupe vocal composé de 5 voix, singulières et complémentaires, de se produire « a capella ».
LES VOIX BABEL pratiquent le chant sous toutes ses formes : chants du monde, chants traditionnels français et chants gospel constituent leur répertoire.
Après le concert « sur les chemins de Babel », elles présentent aujourd’hui « Encore plus loin », nouveau répertoire constitué de chants de tous les continents.
Passionnées par le chant polyphonique, a capella, elles s’appuient sur ce répertoire métissé pour aborder, avec le public, les émotions, sentiments et faits de la vie, partagés par tous les hommes et femmes de la terre.

Dans le Bar du CEM, 77 rue du 329e R.I.
76620 Le Havre
À partir de 19h30
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Retrouvez-nous sur Facebook

Les Tubes à essai (TAE) du CEM permettent aux adhérents répétant au CEM du Havre et d’Harfleur de jouer « live » sur une vraie scène, équipée de façon professionnelle. Le prochain TAE accueillera Salvation Rude Cats, Happy Family et Linkus pour une soirée résolument rock’n’roll.

En septembre 2012, Stan(batterie), Florence(claviers) et Étienne (basse et chant) s’inscrivent aux Ateliers du CEM.  C’est avec Yves Labbé comme professeur que ce couple et leur fils aîné commencent l’aventure Happy Family. Eric et Stéphane (guitares), proposés par le CEM, rejoignent le groupe désormais au complet. Pendant deux ans, ensemble, ils affûtent un répertoire, composé de reprises rock’n’roll. À l’automne 2014, Happy Family déploie ses ailes et quitte le nid des Ateliers du CEM. Stéphane, appelé vers d’autres horizons, s’en va,
bientôt remplacé par Nicolas. Sur les trois années suivantes, Happy Family taille sa route rock’n’roll, entre les répétitions au Pôle de répétition du CEM et à raison d’une demi-douzaine de concerts par an, principalement dans les bars et petites structures du Havre et de sa région. L’avenir professionnel de Stan imposant son départ, c’est Hervé, fraîchement arrivé en septembre 2019, qui assure la batterie. Le groupe travaille assidûment en vue du concert au Tube, le 22 novembre, chacun étant impatient de participer à une soirée de musique et de bonnes vibrations !

Salvation Rude Cats
Autre combo prévu ce soir-là, Les Salvation Rude Cats sont nés sur les cendres tièdes du groupe parisien Salvation City Rockers il y a un peu plus d’un an lorsque le dessinateur de BD Alteau (ex-The Herberts, Bad Lieutnants, Salvation City Rockers) relance une formation Havraise avec de solides musiciens locaux ! Un groupe comprenant Jean-Paul le Rude-Boy (Le Chiffre, Ska Cover Klub) et autres old timers, dont l’énergique Phil à la batterie, Laurent à la basse, Luc à la guitare rythmique.
Un groupe qui joue sans pression et pour le plaisir de partager ensemble des moments super- soniques lorsqu’ils délivrent leur street punk-rock mâtiné de ska et de reggae, à l’instar de leurs principales influences : The Clash, Ruts, Stiff Little Fingers, The Specials, The Selecter, Rancid, Camera Silens, et bien d’autres.

Linkus
Linkus sera le troisième groupe de cette soirée. Composé d’anciens Bad Brains et Roadrunners (Nito Rogriguez et Hervé Dulac) notamment, ce sera l’occasion de retrouver sur scène des musiciens ayant marqué le rock havrais.
Plus d’infos à venir.

Vendredi 22 novembre 2019 à 20h30
Au CEM, 77 rue du 329e R.I. – 76620 Le Havre
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Plus d’infos au 02 35 48 48 80

Retrouvez toute l’actualité du CEM sur Facebook