Le CEM est toujours heureux d’accueillir ses amis artistes, surtout quand ces derniers ont tant de talent ! Edith, Riff, Jean-Marie Châtelier, les François Premiers, Little Bob, les uns font de la BD, les autres du cinéma et de la musique. Tous sont capables de se retrouver sur un même espace artistique pour combiner leurs savoirs faire : de l’art dans le plus vaste sens du terme. Pour cette dernière soirée de l’année calendaire, Le CEM offre un beau cadeau de Noël aux Havrais : la projection d’un film documentaire dédié à Edith et Riff ainsi qu’un concert…

Synopsis du film documentaire intitulé « Edith et Riff »
Frida Kahlo et Diego Rivera. Dora Maar et Picasso. Pierre et Gilles. Gilbert et Georges… L’histoire de l’art est jalonnée de couples mythiques qui finirent par ne faire plus qu’un. « Oui, mais lequel ? » se moquait Oscar Wilde. Edith et Riff ne sont pas de ceux-là. Parce que s’ils sont bien « à la ville comme à la planche », en revanche, chez eux, pas de trahison, de lutte de pouvoir ou d’égo. Depuis plus de 35 ans maintenant, ils bâtissent chacun dans leur atelier, une œuvre graphique forte, singulière, très différente l’une de l’autre et saluée par de nombreux prix. Accompagné par le réalisateur Jean-Marie Châtelier, les élèves de troisième du collège de La Hève sont partis à la rencontre de ce couple d’artistes pour en livrer un portrait intime et profond ».

Fiche Technique :
Durée : 1 heure et 07 minutes
Production : Projet Réalisé dans le cadre d’une résidence d’artiste au Collège de la Hève. Résidence Triennale Territoriale mise en place par La DRAC NORMANDIE et accompagnée par l’Académie de Rouen. Avec le soutien du Collège de La Hève, La Ville de Sainte-Adresse et Le Studio B/Honolulu durant l’année scolaire 2018/2019.
Enseignants encadrants : Kathia Nasillski et Sophie Goin.
Réalisation : Jean-Marie Châtelier avec les élèves de troisième du collège de la Hève.

Les François Premiers
« La genèse de l’histoire remonte apparemment à une soirée bien arrosée. De Fixed Up à Asphalt Tuaregs, en passant par Roadrunners et Kitchenmen, François et François n’ont pas fait que démeubler le dernier étage. Ces deux-là ont d’abord noirci une page du Havre. 501 ans après avoir été fondée par le roi de France barbu, la ville portuaire du premier ministre danse aujourd’hui au son de la salamandre de nouveaux François Premiers. “Nutrisco & extinguo” (“Je nourris et j’éteins”) donc, mais c’est loin d’être tout. Au-delà de la devise et du blason, le bassiste s’appelle aussi François, et le batteur, Guillaume, tape sur une batterie Premier. Ça ne s’invente pas, donc ça se joue avec le feu. Partenaires en crime de la renaissance, François Pandolfi et François Lebas s’accordent autour d’influences essentiellement australiennes (The Saints, Sunnyboys), avant de revisiter leurs répertoires respectifs et d’en bâtir un ensemble. Oyez oh yeah! François Premiers inscrit un nouveau chapitre au grand livre havrais de vrai, avec des chansons qui se retrouveront un jour classés au patrimoine mondial du rock’n’roll bizarre et hérétique, car tel est notre plaisir. » Vincent Hanon


©Francis Aviet

Infos pratiques
Samedi 21 décembre 2019 au CEM, 77 rue du 329e R.I. – Fort de Tourneville – 76620 Le Havre
Gratuit dans la limite des places disponibles.
Deux séances pour le film : 17h30 et 19h (durée du film 1h07) | Réservations obligatoires au 02 35 48 48 80 / 02 35 48 95 25­ | Nombre de places limitées à 47 personnes par séance.
Rencontre avec Jean-Marie Châtelier et les François Premiers pour leur album
20h à 21h : DJ Riff au Bar du CEM
21h : concert des François Premiers avec Little Bob en invité
Gratuit, sans réservations, dans la limite des places disponibles (150)
22h : DJ Riff

Retrouvez-nous sur Facebook

Le CEM et Havre de Cinéma proposent une soirée ciné-rock le samedi 18 mai 2019 avec la projection du film « Hozho, marcher dans la beauté » suivie d’une concert de Sihasin, frère et soeur natifs américains de la nation Diné (Navajo), duo basse et batterie punk/world/pop. Ces derniers viendront défendre leur culture amérindienne spoliée, avec leur nouvel album : « Fight like a woman » ainsi qu’un stand d’artisanat traditionnel.

Originaires de Black Mesa sur la réserve Navajo en Arizona, Jeneda et Clayson sont nés au cœur d’une terre de dispute politique entre une compagnie de mine de charbon, la nation Navajo et les tribus HOPI ,les séparant d’une clôture de l’habitat traditionnel et de la famille. Ils ont grandi en protestant contre la dégradation de l’environnement et des actes inhumains de génocides culturels et sont reconnus pour créer une musique qui reflète l’espoir d’une égalité , d’une bonne santé ,d’un respect des communautés dans un environnement de justice social. Frère et sœur , ils ont grandi avec la protestation de la dégradation de leur environnement naturel et des actes inhumains de génocides culturels perpétrés contre leur façon traditionnelle de vivre.

Sihasin est un groupe qui fait bien plus que se produire en concert .Ils laissent leur audience avec une sensation d’excitation qui permet de se lever , se tenir debout et faire des choses ! Le duo donne aussi des présentations et des stages sur les problèmes des Natifs Américains, problèmes environnementaux, et des justices sociales et sont chargés de ramener un message d’espoir aux écoles dans le paysage Indien qui recouvre de façon disproportionnée un pourcentage d’enfants sous diplômes et une jeunesse à haut risque de suicide.Ils apprennent aux jeunes natifs américains à écrire leurs propres chansons. Jeneda dit qu’elle a aidé les adolescents en période de désespoir à trouver les bons mots dans une chanson.

Les Sihasin sont heureux d’annoncer le lancement de leur album « Fight like a woman » le 25 Mai 2018. « J’espère que le sens de ces chansons permettra à chacun de s’identifier et de se sentir moins seul et plus fort » espère Jeneda. Cet album « Fight like a woman » a été géré d’une façon très différente de tous les autres enregistrements auparavant raconte Clayson : « cela a été très organique , beaucoup de mélodies et de thèmes sont venus à moi à travers mes rêves … » « j’ai eu alors à me réveiller et à conserver ces mélodies , souvent un petit morceau que je partageais avec jeneda plus tard dans la journée. « A ma grande surprise elle en avait les éléments permettant de compléter. C’était comme si l’univers nous offrait ses chansons ».

Samedi 18 mai 2019
Projection à 19h30 suivie d’une rencontre avec le groupe
Concert à 21h au CEM
77 rue 329e RI – 76620 Le Havre

Billetterie
Film + concert : 13€
Concert : 8€

Imaginé dans le cadre du dispositif « Devoir de mémoire » initié par le Département de Seine-Maritime, ce ciné-concert réunit sur une même scène les jeunes cinéphiles de l’association  Du Grain à Démoudre et les musiciens en herbe des classes CHAM du CEM. Ensemble, ils vont revenir sur l’histoire du Fort de Tourneville, de sa création au milieu du 19ème siècle, à sa requalification au début du 21ème.

En 40 minutes et en musique, à partir de documents d’archives et de témoignages d’habitants, ils racontent la vie du fort, de sa construction au milieu du XIXe siècle, jusqu’à sa requalification récente. Objet à la fois documentaire, musical et théâtral, ce ciné-concert offre une relecture étonnante de ce haut lieu havrais en pleine mutation.

Une visite du fort de Tourneville sera proposée avant le spectacle à 15h.

Retrouvez-nous sur Facebook !

Samedi 26 janvier à 17h
Rendez-vous 15 minutes avant le début du spectacle
Gratuit sur réservation au 02 35 22 31 22
Au CEM – Fort de Tourneville – 77 rue du 329e RI – 76620 Le Havre
Infos au 02 35 48 95 25