Dans le cadre de ses soirées « You’re welcome », Le CEM accueille les collectifs 329 et SUEUR FROIDE pour un événement électro en plusieurs temps. L’occasion pour ces structures havraises d’investir les locaux du CEM en plusieurs points stratégiques avec de diverses propositions, à découvrir, sous différentes formes.

Les collectifs havrais 329 et Sueur Froide sont accueillis par Le CEM pour un événement atypique autour des musiques électroniques dans un esprit de parité et de découverte.
Trois espaces du CEM plongeront les spectateurs dans des ambiances différentes au fil de la soirée :

• LE TUBE [live]
CAMILLA SPARKSSS (electro dark wave – Canada)
Camilla Sparksss, artiste electro dark wawe canadienne, est en tournée cet automne. Son deuxième album Brutal est sorti en Europe le 5 avril 2019. C’est un live assez furieux et très intense tout en restant très dansant. Elle a joué au festival « Les femmes s’en mêlent » ce printemps et le public était en transe. Cet automne, elle fera la promotion de son album
Brutal et de ses remixes (avec entre autre Rebecca Warrior, Dälek, Fakear ….). Elle se produit seule en live accompagnée de deux techniciens.
Sur scène, elle joue sur deux platines vinyles qu’elle mixe et boucle ainsi que sur un clavier. Elle chante également. Elle s’est déjà produit au Havre à différentes reprises au sein du groupe Peter Kernel.

SIGNAL ELECTRIQUE (wild electronics – Le Havre)
Depuis 1998, Erik Elektrik et Dr Frankeinsound ont produit 9 albums riches d’influences et d’expression brute. « It’ Electronic It’s Electric! ». Le style est surprenant et versatile. De la techno pure à l’electro-punk, le duo s’est forgé ses propres règlespour séduire ses fans de rave partys en teknivals, de concerts en festivals. Malheureusement, Dr Frankeinsound nous a quittés et c’est Erik Elektrik qui continue à se produire tout en créant de nouveaux sons sauvages.

¡BANG BANG! (atelier du CEM)
¡BANG BANG ! ce sont 4 filles. Moyenne d’âge : 15 ans. Leur créneau habituel : plutôt pop/rock. Des petites jeunes filles qui ont des choses à chanter et à jouer, avec la conviction de leur jeunesse mais aussi, depuis le temps, avec une certaine technique acquise au fil des nombreuses heures de répètes et de scène réalisées au CEM.
Dans le cadre du concert de ce concert, l’idée a été pour le Pôle de Musiques Actuelles du Havre de proposer une graine d’artistes dans la veine de cette soirée couleur électro. Seulement, force fut de constater que les combos du genre ne sont pas pléthore au CEM. Qu’à cela ne tienne, ce qui n’existe pas, peut être créé. Et c’est ainsi que Lily (claviers-chant), Nina (batterie), Judith (chant) et Jezebel (ukulele/guitare-chant) se voient proposer de relever un challenge : créer un petit set de première partie mais avec comme contrainte de
« l’eclectroïser ». Même pas peur les gamines ! Encadrées par Michel Denis, Gilian Le Dall et Jean-François Thieulen, profs du CEM, elles ont relevé les manches et mis les mains dans le cambouis.

• LE BAR [dj-set] Des DJs se relaieront toute la soirée pour animer le bar du CEM.
Le disque vinyle y sera à l’honneur avec les DJs des collectifs 329, Sueur Froide (IKB, Sebastian Erik Klein, DJ VIF Argent) et des invités surprises !

• LES STUDIOS [siestes électroniques sur réservation]
ACCALMIE (modulaire ambient – Le Havre)
Duo composé de Victor Baudin et Clément Viévard.

RÉGALEC (docu sieste océanographique – Le Havre)
Boite à rythmes et synthétiseurs composeront la bande originale de séquences vidéo documentaires sous-marines.

Samedi 16 novembre 2019 de 19h à 1h30
Au CEM, 77 rue 329e – 76620 LE HAVRE
TARIFS : 8€ en prévente (www.helloasso.com) / 10€ sur place
5€ pour les étudiants, demandeurs d’emploi et RSA sur présentation d’un justificatif.
Les réservations sont ouvertes au standard du CEM (02 35 48 95 25 / 02 35 48 48 80) dans la limite des places disponibles.
Attention les jauges sont limitées : une quinzaine de places par concert dans les studios, 150 places dans le Tube.
Nota bene : le tarif est pour l’ensemble de la manifestation et ne peut garantir l’accès aux différents scènes quand les jauges maximales sont atteintes.

Retrouvez nous sur Facebook
Infos presse ici

¡BANG BANG ! ce sont 4 filles. Moyenne d’âge : 15 ans. Leur créneau habituel : plutôt pop/rock. Des petites jeunes filles qui ont des choses à chanter et à jouer, avec la conviction de leur jeunesse mais aussi, depuis le temps, avec une certaine technique acquise au fil des nombreuses heures de répètes et de scène réalisées au CEM.

Dans le cadre du concert de Camilla Sparksss proposé par Les collectifs havrais 329 et Sueur Froide en collaboration avec le CEM, l’idée a été pour le Pôle de Musiques Actuelles du Havre de proposer une graine d’artistes dans la veine de cette soirée couleur électro. Seulement, force fut de constater que les combos du genre ne sont pas pléthore au CEM. Qu’à cela ne tienne, ce qui n’existe pas, peut être créé. Et c’est ainsi que Lily (claviers-chant), Nina (batterie), Judith (chant) et Jezebel (ukulele/guitare-chant) se voient proposer de relever un challenge : créer un petit set de première partie mais avec comme contrainte de « l’eclectroïser ». Même pas peur les gamines ! Encadrées par Michel Denis, Gilian Le Dall et Jean-François Thieulen, profs du CEM, elles ont relevé les manches et mis les mains dans le cambouis.

Le féminisme n’attend pas le nombre des années
« C’est plutôt assez cool de sortir de notre zone de confort, explique Lily avec sérénité. Nous souhaitons préparer 4 morceaux, objectif ambitieux si l’on considère que le délai qui nous est imparti pour préparer cela est plutôt court et que nous ne sommes pas dans un contexte habituel. Par exemple, Nina qui joue habituellement de la batterie traditionnelle joue sur pad, ce qui est très différent. »
Parmi ces quatre chansons, trois compos (bah oui, ne sont pas nées de la dernière pluie les petites et elles composent, figurez-vous), une reprise et aussi, « L’hymne des femmes » de façon assez inattendue. « J’ai entendu cette chanson au moment du vernissage de l’exposition « Vivas nos queremos » mouvement féministe qui lutte contre les violences faites aux femmes. C’était l’occasion pour nous, en tant que jeunes filles d’être solidaires de ce type d’initiatives » continue en substance Lily. Et pour enfoncer le clou et faire écho à l’actualité, les 4 drôles de dames ont choisi de nommer leur projet « ¡ BANG BANG ! » : « Ce point d’exclamation à l’envers très hispanisant fait encore référence à « Vivas nos queremos » ». De la suite dans les idées !

À découvrir en première partie de Camilla Sparksss, samedi 16 novembre prochain au CEM.