Le CEM est très heureux d’accueillir dans son espace d’exposition et pour la première fois, les œuvres (peintures et dessins) d’Isabelle Pischon et de Yann Le Bastard, deux artistes havrais ayant intégré l’action « Feedback » en septembre 2017.
Un double évènement puisque ce même jour, aura lieu la désormais traditionnelle restitution de fin de saison de cette initiative menée par le CEM pendant 18 semaines. Un projet soutenu par le Fonds Social Européen (FSE) et le Département de Seine-Maritime.

Isabelle Pischon est une havraise passionnée de peinture et surtout de peinture abstraite. « J’utilise des toiles ou des planches en bois comme supports pour m’exprimer, explique-t-elle. Depuis mon plus jeune âge, j’ai un goût prononcé pour l’art. Je dessinais beaucoup. Après avoir pratiqué le collage et le dessin, notamment du portrait, la peinture est devenue mon médium de prédilection depuis une quinzaine d’années.»

Peindre : un exutoire

Isabelle a suivi pendant presque trois ans des cours du soir à l’École d’Art du Havre. Pour elle, peindre est devenu une sorte d’exutoire, une façon d’exprimer ce qu’elle ressent, de se sentir mieux et c’est souvent le soir, la nuit, que l’inspiration lui vient et qu’elle peint. Ses toiles ont pour la plupart, la spécificité d’avoir une couleur dominante, le rouge, et d’être en peinture acrylique avec une inspiration venant de Kandinsky ou encore de Picasso. Elle aspire à avoir un rythme de création et de, pourquoi pas, exposer et partager son travail avec le plus grand nombre.

Des portraits aux détails saisissants

Également présent lors de cette exposition, Yann Le Bastard, autodidacte est passionné de dessin et surtout de portraits. Il pratique depuis toujours et a commencé très jeune à peaufiner sa technique, en décalquant des albums de Tintin. « Du plus loin que je me souvienne, c’est en 2008 que j’ai commencé à utiliser d’autres outils que le crayon. Le fusain ou la sanguine (crayon d’un rouge brique) par exemple, qui sont maintenant prédominants dans la réalisation de mes portraits » commente l’artiste. Yann Le Bastard reproduit le plus souvent, à partir d’une photographie, des acteurs, actrices du cinéma des années 70/80 et des musiciens et musiciennes principalement issus des mouvements rock et/ou new-wave. « C’est effectivement ce qui m’inspire le plus ».
L’homme dessine à n’importe quel moment de la journée, quand l’inspiration lui vient et pour se détendre. Un travail très minutieux qui peut lui prendre jusqu’à 8 heures d’affilée.
Depuis 2010, il expose ses œuvres une fois par an lors d’un week-end à la Forge, avec l’association « Ombres et Lumières » à Harfleur. Sa prochaine exposition (hors celle du CEM) aura lieu à partir du 28 mai au restaurant « Le Nuage dans la Tasse », avenue Foch au Havre, pendant un mois.

« Feedback », parcours d’insertion

Rappelons que « Feedback » est un projet du CEM cofinancé par le Fonds Social Européen et le Département de Seine Maritime, dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020 – dont la finalité est de permettre à des personnes titulaires du RSA et demandeurs d’emploi (suivis dans le cadre de l’accompagnement globale de Pôle Emploi), d’intégrer un programme d’accompagnement culturel et social. Ce sont donc 12 personnes par session qui bénéficient d’un encadrement musical ayant pour objectif de leur faire retrouver des sensations de bien être, de plaisir par la musique (jouer ensemble), de tester ses capacités à faire, d’oser et de reprendre confiance en soi, une étape essentielle dans un parcours d’insertion. Chaque session est composée de deux demi-journées de travail par semaine ainsi que d’un suivi social spécifique et individualisé et ce, sur une durée d’environ 18 semaines.

La prochaine session de « Feedback » débutera le 13 février 2018 jusqu’au 21 juin 2018 et les inscriptions sont toujours ouvertes !
Plus d’informations au 02 35 48 95 28.

Mardi 30 janvier au CEM
Restitution à 18h30 et vernissage à 19h
77 rue du 329e RI au Havre – Fort de Tourneville
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Exposition visible jusqu’au 28 février 2018
Infos au 02 35 48 95 25